Alès 2017 : Deux Valverde et Chacón nous payent le déplacement

Chronique et photographies publiées par Patrick Colléoni sur Torobravo.fr

Une corrida de Valverde superbement présentée, armée à faire peur, mais inégale de comportement, avec deux toros (1° et 2°) comme on aimerait en voir plus souvent, de ces toros dont on peut dire qu’ils vous payent votre déplacement

Le troisième était compliqué et dangereux, les quatrième et cinquième trop vite éteints, le sixième donnant quelques illusions au début pour finalement finir comme les deux précédents. Bref une course qui finit a menos après avoir démarré en fanfare.

Sanchez Vara resta inédit au capote face au premier, un toro qui poussa la cavalerie sur plus d’un quart du ruedo, revenant ensuite par deux fois vers le lancier pour deux autres rations de fer prises en poussant.

Trois vraies piques comme on en voit peu et qui n’affaiblirent guère le bicho qui poursuivit le combat sans ouvrir la bouche ni fléchir sur ses aplombs. Muleta en mains, le torero de Guadalajara se montra prudent lors des premiers muletazos ambidextres, poursuivant ensuite en dessinant quelques valeureux muletazos. Faena un peu besogneuse mais de correcte facture et qui fut conclue d’une lame caida, laquelle n’empêcha pas le public de réclamer son oreille.


Octavio Chacon
 persiste dans son souci de qualité. Après quelques véroniques et un revolera, il mena le second vers le cheval pour une grosse pique prise en mettant les reins, poussant la pièce montée jusqu’aux planches dont l’une explosa sous le choc. Une seconde vraie pique conclut le tiers. Le gaditano (natif de Cadix) composa ensuite une faena appliquée et rigoureuse, juste dans sa densité et instrumentée sur les deux cornes. Une grande entière dans tout le haut portée en rentrant droit roula le bicho. Oreille pesant nettement plus que celle accordée précédemment à Sanchez Vara.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *